La nouvelle campagne remportée par CGG couvre une surface d’environ 10 000 km 2. (Photo : CGG)
La nouvelle campagne remportée par CGG couvre une surface d’environ 10 000 km 2. (Photo : CGG)

Sismique : Pemex choisit CGG pour explorer le golfe du Mexique

Les bonnes nouvelles se succèdent pour le géant français des géosciences. Deux semaines à peine après un gros contrat d’exploration sismique multiclient au large du Mozambique, CGG a été retenu par la major pétrolière mexicaine Pemex pour une vaste opération de recherche dans les eaux très profondes de la région de Perdido, dans la partie mexicaine du golfe du Mexique.

Un retour aux sources pour CGG qui avait déjà réalisé des campagnes dans la même zone en 2010. La nouvelle campagne, qui doit démarrer début 2017 avec des données finales attendues fin 2018, couvre une surface d’environ 10 000 km 2. Les nouvelles images sismiques recouperont perpendiculairement celles acquises en 2010 selon la même méthodologie dite wide azimuth. L’enjeu pour Pemex est de mieux cerner les particularités de cette zone géologique très prometteuse pour son potentiel de pétrole mais aussi très complexe en raison de pièges géologiques situés sur des canopées de sel.

Ce second contrat qualifié « d’important » par CGG va permettre de consolider dans le temps le taux d’utilisation des navires sismiques de CGG dont la flotte était passée de 18 à cinq unités depuis la chute des cours pétroliers intervenue à l’automne 2014. Les deux armateurs partenaires de CGG, le français GeofieLD (Louis Dreyfus) et le norvégien Eidesvik, espèrent tous deux que ces nouveaux contrats permettront aussi de réarmer quelques-uns des navires mis sous cocon en attendant le retour à meilleure fortune.

 

Frédérick AUVRAY