Le « CGG Princess », ici encore à Dunkerque, est vendu dans une autre région maritime. (Photo : Alain Simoneau)
Le « CGG Princess », ici encore à Dunkerque, est vendu dans une autre région maritime. (Photo : Alain Simoneau)

Au régime sec, CGG réduit encore sa flotte

Après une première réduction drastique de sa flotte de 18 à 13 navires en 2014, le champion français des géosciences CGG annonce une nouvelle réduction de voilure de deux unités en 2015, en raison de la diminution annoncée des dépenses mondiales d’exploration-production liées à la chute du prix du baril de brut.