Jean-Pierre Kinoo, président du SARPC, plaide pour une pêcherie à la légine limitée à sept navires. (Photo : Raphaël Ortscheidt)
Jean-Pierre Kinoo, président du SARPC, plaide pour une pêcherie à la légine limitée à sept navires. (Photo : Raphaël Ortscheidt)

Légine : les armateurs historiques plaident pour de la visibilité

Quelques jours avant l’annonce des quotas de légine par armement pour la campagne 2017-2018, qui débute le 1er septembre, le SARPC (Syndicat des armements réunionnais de palangriers congélateurs, qui regroupe les acteurs historiques de la pêcherie) plaide pour un regain de visibilité dans leur attribution.