Le SARPC appuie sa demande d'exclusion de RPA sur la baisse du quota de légine. (Photo : Raphaël Ortscheidt)
Le SARPC appuie sa demande d'exclusion de RPA sur la baisse du quota de légine. (Photo : Raphaël Ortscheidt)

Légine : baisse du quota à Crozet

Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) ont annoncé, le mercredi 9 août, une baisse du Total admissible de captures (Tac) de légine pour la saison 2017-2018, qui commence le 1er septembre.

Avec 6 150 tonnes au total, c’est en fait uniquement le quota de captures dans l’archipel de Crozet qui diminue de 200 tonnes, celui de Kerguelen reste stable. L’an dernier, Kerguelen avait baissé et Crozet augmenté.

L’annonce survient alors que les armements se mènent une guerre sans merci pour tenter d’influencer les Taaf et ses ministères de tutelle avant la répartition du Tac entre navires, qui doit intervenir dans les semaines qui viennent.

Réunion pêche australe (RPA), nouvel entrant l’an dernier, vient ainsi d’ouvrir son capital pour doubler le nombre de patrons pêcheurs présents dans son actionnariat et convaincre de son assise locale. Ils étaient 38 l’an dernier, ils sont désormais 80.

Le Syndicat des armements réunionnais de palangriers congélateurs (SARPC), qui regroupe les armements historiques de la pêcherie, a, lui, annoncé mercredi 9 août, dans la foulée de la publication du Tac, qu’il s’engage à verser 350 000 euros au Comité régional des pêches de La Réunion si RPA perd sa licence de pêche.

Raphaël ORTSCHEIDT