Vidéo - Le méthanier regazéifieur s’est imposé sur la scène mondiale du gaz

Utiliser directement un navire pour injecter du gaz dans les gazoducs, c’est le principe du méthanier regazifieur. Introduit il y a à peine 10 ans, le principe du Floating storage and regasification unit (FSRU) est aujourd’hui la solution marine et flexible retenue dans 14 pays dans le monde.

Complémentaire aux grands terminaux méthaniers d’importation terrestre pour des volumes certes moins importants mais avec des coûts de construction et d’exploitation nettement inférieurs, le FSRU est actuellement en vogue. A tel point que depuis 2016, les commandes de FSRU dans les chantiers navals font presque jeu égal avec celles des méthaniers classiques.

L’armateur norvégien Hoegh LNG surfe sur cette vague avec sept des 26 FSRU actuellement en service. Dont ce Hoegh Grace de 2016 présenté dans cette vidéo illustrant une opération de transbordement de gaz naturel liquéfié entre un méthanier classique et le FSRU amarré dans le nouveau terminal flottant de Carthagène, en Colombie.

D’ici à 2018, huit autres pays vont rejoindre ce nouveau club mondial des pays importateurs de gaz par FSRU.

Frédérick AUVRAY

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Utiliser directement un navire pour injecter du gaz dans les gazoducs, c’est le principe du méthanier regazifieur.
Utiliser directement un navire pour injecter du gaz dans les gazoducs, c’est le principe du méthanier regazifieur.