Le satellite Sentinel 2B a rejoint l’espace. (Photo : Esa/Stéphane Corvaja)
Le satellite Sentinel 2B a rejoint l’espace. (Photo : Esa/Stéphane Corvaja)

Littoral : lancement du satellite Sentinel 2B

La famille des satellites Copernicus compte un cinquième membre. Un peu plus de huit mois après le lancement de son jumeau, le Sentinel 2A en juin, le Sentinel 2B l’a rejoint sur son orbite. Un bon point pour l’observation des zones côtières.

Le lancement du Sentinel 2B a été réalisé à 2 h 49 précises le mardi 7 mars depuis le centre européen spatial de Kourou, en Guyane. Il signe la fin de la mission Sentinel 2 de Copernicus, le programme européen d’observation de la Terre, chargé de scruter la planète sous toutes ses coutures.

 

Des données plus précises et plus rapides

 

Le couple de satellites Sentinel 2 est capable de cartographier l’ensemble de la planète tous les cinq jours, soit deux fois plus souvent qu’avant, quand seul Sentinel 2A était en orbite.

Au sein du programme Copernicus, les Sentinel 2 sont plus spécifiquement chargés de l’observation des terres émergées. Ils fourniront des images haute résolution de la végétation, des sols et des zones côtières de la planète.

L’Union européenne assure un accès total et gratuit aux données produites. Ces dernières permettront notamment de caractériser la biodiversité plus en détails, de prévenir les catastrophes naturelles et de mieux comprendre les effets du changement climatique.

Margaux GAUBERT