L’iceberg géant de 5 000 km2 n’est plus retenu que par 20 km de glace à la banquise. (Photo : Nasa)
L’iceberg géant de 5 000 km2 n’est plus retenu que par 20 km de glace à la banquise. (Photo : Nasa)

Un iceberg géant prêt à se détacher de l’Antarctique

Après l’augmentation soudaine d’une crevasse dans la plateforme glaciaire appelée Larsen C en Antarctique durant le mois de décembre, les scientifiques craignent aujourd’hui qu’un iceberg géant de 5 000 km2 se détache de la banquise. Il n’est plus retenu que par 20 km de glace.  

Larsen C d’une épaisseur d'environ 350 mètres flotte actuellement sur les mers au bord de l'Antarctique ouest, freinant le flux de glaciers qui y pénètrent. Les chercheurs scrutent depuis de nombreuses années la faille apparue dans la plateforme glaciaire d’autant plus après l'effondrement de la plateforme de glace de Larsen A en 1995 et de la rupture soudaine de la plateforme de Larsen B en 2002. L'an dernier déjà, des chercheurs du projet Midas,du Royaume-Uni, ont alerté de la croissance rapide de la faille. Mais en décembre, la vitesse s'est encore accélérée affichant 18 km de plus en seulement quelques semaines. 

« Je serai étonné que la rupture n’arrive pas dans les prochains mois », a déclaré à BBC News le professeur Adrian Luckman, de l'université de Swansea précisant que la zone qui se rompera sera d'environ 5 000 km2, une taille qui le classerait parmi les dix plus grands icebergs enregistrés. Selon les chercheurs, l'événement  serait d'origine géographique et non climatique. Néanmoins, ils s'inquiètent de l'impact qu'aura la rupture sur le reste de la plateforme de glace. « Nous sommes convaincus, bien que d'autres ne le soient pas, que le plateau de glace restant sera moins stable », a déclaré Adrian Luckman.

Comme il flotte sur la mer, l'iceberg n'augmentera pas son niveau. Mais si la banquise se brise encore plus, les glaciers en arrière-plan pourraient s'effondrer et se précipiter vers l'océan. Cette glace non flottante aurait, elle, un impact notable sur le niveau de la mer. 

 

Pour en savoir plus sur les icebergs et leur dérive, voir le point en textes et images effectué par CNRS Le journal.