Le sous-sol crayeux, avec une nappe phréatique à deux ou trois mètres, est très comparable à celui du futur parc éolien offshore. (Photo : Richard Goasguen)
Le sous-sol crayeux, avec une nappe phréatique à deux ou trois mètres, est très comparable à celui du futur parc éolien offshore. (Photo : Richard Goasguen)

Engie teste à terre les fondations de son futur parc éolien offshore

La société Éoliennes en mer Dieppe-Le Tréport (EMDT), pilotée par Engie, teste au milieu d’un champ de blé les fondations du futur parc offshore. Une démarche originale.