• Pendant 48 heures non stop, les participants devront relever des défis liés aux données maritimes.(Photo : DR)
    Pendant 48 heures non stop, les participants devront relever des défis liés aux données maritimes. (Photo : DR)
  • L'Ocean Hackathon se déroulera à Brest lors de la dixième édition de la Sea Teck Week. (Photo : Technopole Brest Iroise )
    L'Ocean hackathon se déroulera à Brest lors de la dixième édition de la Sea teck week. (Image : technopôle Brest Iroise )

L’Ocean hackathon, au croisement de la mer et du numérique

Dans le cadre de la 10e édition de la Sea tech week, l’Ocean hackathon (rassemblement de développeurs informatiques) se déroulera à Brest les 8 et 9 octobre. Coordonné par le technopôle Brest Iroise, il s’organisera sur deux jours non stop avec l’ensemble des acteurs du territoire et permettra d’accéder à des données numériques variées liées à la mer (cartes marines, photos, fonds marins et nature des fonds, aspects juridiques et sécurité maritime).

Les participants s’inscrivent à un défi, selon les compétences recherchées pour le relever. S'il ne souhaite pas choisir un défi lors de l'inscription, le participant pourra mettre son expertise à disposition de l'ensemble des équipes.

Les données concernent le périmètre géographique du parc naturel marin d'Iroise, qui s'étend au cap Sizun et inclut la rade de Brest. Elles seront fournies par différents organismes (Agence des aires marines protégées, CLS, GIS Bretel, Ifremer, UBO-IUEM, Nautisme en Finistère, Shom, etc.).

L'objectif est de produire, à partir de ces données, des résultats sous la forme d’un prototype d’application, notamment pour améliorer l'accès à l'information maritime. Au total, 50 participants sont attendus.

Les services ou produits issus d’un hackathon ne sont pas suffisamment matures pour être exploités. Cependant, certains pourraient être développés au sein d’une entreprise ou donner lieu au montage d’une entreprise. Le technopôle Brest Iroise et le pôle Mer Bretagne Atlantique pourront accompagner les porteurs de projets qui souhaiteront aller plus loin dans le développement de leur idée par le biais du booster Morespace, qui s'intéresse à l'utilisation du satellite dans le secteur de la mer et propose de faire émerger de nouveaux produits et services issus de l’utilisation des données et des techniques satellitaires.