Eca va fournir de nouveaux composants à la marine pour ses poissons autopropulsés. (Photo : Jean-Marc Tanguy)
Eca va fournir de nouveaux composants à la marine pour ses poissons autopropulsés. (Photo : Jean-Marc Tanguy)

La Marine nationale soigne son poisson autopropulsé

Les chasseurs de mines tripartites (CMT) n’ont pas dit leur dernier mot, malgré la relève prévue à base de drones : la Marine nationale a décidé de reprendre des composants de robots antimines sous-marins PAP (poisson autopropulsé) au groupe varois Eca, dans le cadre d’un contrat de cinq ans oscillant entre 4 et 8 millions euros.