• L’« USS Fitzgerald », sérieusement endommagé sur tribord, a pu regagner le port de Yokosuka quelques heures après la collision. (Photo : US Navy)
    L’« USS Fitzgerald », sérieusement endommagé sur tribord, a pu regagner le port de Yokosuka quelques heures après la collision. (Photo : US Navy)
  • L’avant babord de l’« ACX Crystal », porte-conteneurs battant pavillon philippin, porte les traces de la violente collision. (Photo : DR)
    L’avant bâbord de l’« ACX Crystal », porte-conteneurs battant pavillon philippin, porte les traces de la violente collision. (Photo : DR)
  • Le relevé de la route suivie par l’« ACX Crystal » au moment de l'accident, puis peu après, montre un tracé assez erratique. (Crédit: Marine Traffic)
    Le relevé de la route suivie par l’« ACX Crystal » au moment de l'accident, puis peu après, montre un tracé assez erratique. (Crédit: Marine Traffic)

Collision d’un destroyer de l’US Navy et d’un porte-conteneurs : 7 marins tués

Sept marins du destroyer américain USS Fitzgerald sont morts dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 juin après la collision dans les eaux japonaises entre leur bâtiment et un porte-conteneur philippin, l'ACX Crystal. D'abord portés disparus, leurs corps ont finalement été retrouvés dimanche dans des compartiments inondés.

« L’«USS Fitzgerald » a été impliqué dans une collision avec un navire marchand à 2 h 20 heure locale le 17 juin, alors qu’il se trouvait à environ 56 milles au sud-ouest de Yokosuka au Japon », a indiqué la marine américaine dans un communiqué.

Les dégâts ont principalement porté sur son côté tribord, au-dessus et en dessous de la ligne de flottaison, causant plusieurs voies d’eau, mais le bâtiment a pu rejoindre la base de Yokosuka dans la journée de samedi.

Peu après la collision, les États-Unis ont demandé l’assistance des gardes-côtes japonais qui ont mené samedi des recherches pour les sept marins disparus. Les navires militaires japonais JS Iohnami, JS Hamagiri et JS Enshu ont rejoint les bâtiments des gardes-côtes japonais Izanami et Kano ainsi que l’USS Dewey sur place. Des moyens aériens américains et japonais avaient également été engagés.

Dans le même temps, après l'arrivée au port de Yokosuka du bâtiment américain, des recherches ont pu être menées par des plongeurs dans les compartiments inondés et les corps ont été retrouvés, a annoncé la marine américaine le 18 juin.

Le vice-amiral Joseph Aucoin, commandant de la septième flotte, a rendu hommage à leur sacrifice et à la réaction de l'équipage peu après la collision, empêchant le sinistre d'entraîner beaucoup plus de pertes.

Trois membres de l’équipage de l’USS Fitzgerald, blessés, parmi lesquels le commandant du navire, Bryce Benson, avaient été évacués peu après le sinistre mais leurs jours ne sont pas en danger. Plusieurs autres marins, plus légèrement atteints, avaient été soignés à bord.

L’USS Fitzgerald, long de 154 mètres et représentant 8 900 tonnes de déplacement à pleine charge, est sorti des chantiers de Bath Iron works, dans le Maine, en 1993 et entré en activité en 1995. Il appartient au destroyer Squadron 15, basé à Yokosuka, dans le cadre de la septième flotte américaine.

Le navire de commerce impliqué, l’ACX Crystal, est un porte-conteneurs de 220 mètres de long et 29 000 tpl. Des photos diffusées dans des médias japonais et philippins samedi montraient l'avant bâbord du navire endommagé.

Il a pu lui aussi rejoindre la côte et se trouvait au port de Tokyo samedi. Il n’y a pas eu de blessés parmi les 20 membres d’équipage, ont indiqué les autorités philippines. Il transportait 1 080 conteneurs entre Nagoya et Tokyo lors de la collision.

Les causes de l'accident ne sont pas encore connues. L'enquête est en cours. Le relevé Marine Traffic de la route suivie par l'ACX Crystal au moment de l'accident, puis quelques heures après, montre un tracé erratique qui pose question.

Alexandra TURCAT