Dans la caravane des clients et officiels qui ont pu visiter Ixblue, le jeudi 1er septembre, Hervé Guillou, patron de DCNS, a été littéralement captivé par la fabrication des centrales à fibre optique, la spécialité d’Ixblue. (Photo : Jean-Marc Tanguy)
Dans la caravane des clients et officiels qui ont pu visiter Ixblue, le jeudi 1er septembre, Hervé Guillou, patron de DCNS, a été littéralement captivé par la fabrication des centrales à fibre optique, la spécialité d’Ixblue. (Photo : Jean-Marc Tanguy)

Ixblue gagne les centrales allemandes et lorgne les FTI et Sea1000

Le français Ixblue (10 millions de chiffre d’affaires, 600 salariés dont 50 % d’ingénieurs) continue sa pêche aux contrats dans les marines : il a révélé le jeudi 1er septembre avoir gagné (face à la filiale allemande de l’américain Raytheon) 15 centrales inertielles à fibre optique, sa spécialité, avec la marine allemande, pour rétrofiter ses frégates.