Troisième armement coréen, STX Pan Ocean a accumulé des pertes dépassant les 3 milliards d’euros. (Photo STX)
Troisième armement coréen, STX Pan Ocean a accumulé des pertes dépassant les 3 milliards d’euros. (Photo STX)

STX Pan Ocean : les saisies de navires se multiplient

Sept vraquiers et porte-conteneurs de la compagnie STX Pan Ocean, placée en redressement judiciaire la semaine dernière, ont été saisis dans plusieurs ports des États-Unis, d’Australie et à Singapour.

Les créanciers espèrent ainsi obtenir le paiement des factures de carburant. Chez les armateurs, qui ont frété des navires à la compagnie, on craint également une rupture anticipée des chartes-parties et un effet domino de la faillite de STX Pan Ocean. L’armement danois Lauritzen, qui enregistre déjà d’importantes pertes, s’attend ainsi à la restitution de deux vraquiers capesize frétés à long terme. Un retour qui ne fait pas son affaire.