Veolia maintient son plan de réduction de format de la SNCM qui fera l’objet d’une décision en conseil de surveillance le 20 juin. (photo Thibaud Teillard)
Veolia maintient son plan de réduction de format de la SNCM qui fera l’objet d’une décision en conseil de surveillance le 20 juin. (photo Thibaud Teillard)

SNCM : Veolia maintient son plan de réduction de format

Une réunion de travail du conseil de surveillance de la SNCM s’est déroulée le 12 juin à Paris sur la base des documents élaborés pour le compte de l’actionnaire Veolia par le cabinet Alix Partners et présentés le 22 mai à la surprise générale.

Dans l’attente d’un conseil de surveillance décisif le 20 juin, l’heure semble donc plus que jamais à une réduction drastique de format de la compagnie, avec notamment le renoncement d'exploitation des Napoléon Bonaparte et Danielle Casanova et la perte programmée de 500 000 passagers par an. Le plan social serait bien plus important que le plan de départs volontaires imaginé jusqu'à présent par la direction de la SNCM. "Le seul plan qui peut être amendé et discuté à notre sens est celui du management et de PriceWaterhouseCoopers présenté en avril", prévient Maurice Perrin, représentant des salariés (CFE-CGC) au conseil des surveillance.

Ce même 12 juin après-midi, l’Assemblée nationale en séance publique a donné son accord à la création d’une commission d'enquête parlementaire sur la privatisation de la SNCM en 2005, demandée par Paul Giacobbi, par ailleurs président du conseil exécutif de Corse, et quatre collègues députés PRG. Une précédente demande avait été repoussée par la majorité UMP en 2011.

Plus d'informations dans le marin à paraître vendredi en kiosque (en ligne jeudi 13 au soir).