La future délégation de service public Marseille-Corse pourrait être attribuée dès le 27 juillet. (photo Thibaud Teillard)
La future délégation de service public Marseille-Corse pourrait être attribuée dès le 27 juillet. (photo Thibaud Teillard)

SNCM : un calendrier serré pour la future DSP Marseille/Corse

Les syndicats sont sortis satisfaits le 26 juin d’une réunion au ministère des Transports. La CGT a rendu compte dans la soirée aux salariés qui ont décidé de ne pas s’engager dans un mouvement de grève à la veille de l’été. Le préavis de 30 jours a donc été suspendu et les navires de la SNCM et de la CMN ont fait leurs rotations normales.

Une nouvelle réunion au ministère des Transports va avoir lieu mi-juillet pour avancer sur l’un des dossiers cruciaux de l’avenir de la SNCM : le financement des deux premiers ropax qui doivent être commandés rapidement. Soit, ils sont financés en impliquant les collectivités corses sur la base d’un remboursement des échéances assis sur la délégation de service public, soit, c’est la piste privilégiée, via un crédit-bail remboursé à un propriétaire financier. Les chantiers STX de Saint-Nazaire espèrent obtenir cette commande pour laquelle ils ont été présélectionnés.

Le calendrier est également très serré côté délégation de service public.

Une première négociation entre les Corses et le duo SNCM-CMN a échoué en mai. Depuis, le dialogue a repris sur d’autres bases et les dirigeants de la SNCM et de la CMN ont déjà été reçus à deux reprises à l’Office des transports de la Corse. Les 5 et 6 juillet, l’Assemblée de Corse est réunie et fera un point d’étape sur ces négociations. S’il est positif, la DSP pourrait être attribuée par cette même Assemblée dès le 27 juillet.

Lire notre dossier complet dans Le Marin en kiosque aujourd’hui.