L’État, qui détient 25 % de la SNCM,  va jouer son rôle d’actionnaire, selon le gouvernement. (photo Thibaud Teillard)
L’État, qui détient 25 % de la SNCM, va jouer son rôle d’actionnaire, selon le gouvernement. (photo Thibaud Teillard)

SNCM : Cuvillier reçoit les syndicats à Marseille, grève maintenue pour le 27 juin

Frédéric Cuvillier a reçu hier en fin d’après-midi les syndicats de la SNCM en préfecture de Marseille à l’issue du baptême du CMA CGM Jules Verne par François Hollande (qui n’a pas dit un mot sur l’avenir de la compagnie).

« L’État va jouer son rôle d’actionnaire et pas d’actionnaire dormant comme il l’était depuis des années », a confié au marin Frédéric Cuvillier. Aux syndicats qui s’étonnent qu’aucun appel n’ait encore été fait de la condamnation européenne à rembourser 220 millions d’euros, Frédéric Cuvillier promet que tous les recours seront menés. « Nous n’avons pas encore été notifié de la décision européenne, je vais vérifier tout cela. »

Le nouveau plan de Veolia, visant à réduire drastiquement le format de la SNCM, est jugé « hypothétique » par le ministre qui a nommé Jean-Marc Lacave, ancien directeur du port du Havre et ex-directeur général de CMA CGM, comme coordinateur interministériel sur ce dossier.

Pas suffisant pour les syndicats qui appellent tous à la grève, à la SNCM et à la Méridionale, le 27 juin.

Frédéric Cuvillier a également reçu en préfecture les dockers de la FNPD-CGT qui souhaitent la relance des investissements publics dans les ports et s’inquiètent du non versement par l’État de sa participation au financement du dispositif pénibilité.