Le "CGG Alizé", copropriété de LDA et de CGG illustre les relations anciennes des deux groupes qui renforcent désormais leurs liens. (DR)
Le "CGG Alizé", copropriété de LDA et de CGG illustre les relations anciennes des deux groupes qui renforcent désormais leurs liens. (DR)

Recherche sismique : CGG et Louis Dreyfus Armateurs créent une joint-venture

Ils ont déjà des relations étroites depuis 1990, mais les renforcent désormais : le géant franco-américain CGG et Louis Dreyfus Armateurs vont donner naissance à GeofieLD Ship Management Services, une joint-venture, qui sera détenue à 50-50 par les deux groupes.

Elle sera basée à Suresnes (où se trouve le siège de LDA). Cette nouvelle société assurera la gestion de 5 navires sismiques 3D de haute capacité de la flotte CGG. Les navires dont la gestion est déjà programmée être transférée à GeofieLD Ship Management Services sont le CGG Alizé (co-propriété de CGG/LDA), le CGG Symphony, l'Oceanic Challenger et l'Oceanic Phoenix (propriétés ou affrétés coque nue par CGG).

Les deux groupes indiquent vouloir « associer leurs expériences et leurs expertises sismique et maritime pour harmoniser les systèmes QHSE, simplifier la communication et définir une stratégie commune.»

Il s’agit également d’établir « une plate-forme maritime fiable et ainsi optimiser les performances sismiques des cinq navires gérés par la joint-venture ». Le président sera Alain Coatanhay (directeur de la flotte de LDA) tandis que la direction générale échoit à David Rapidel (CGG). CGG, qui se situe au premier plan mondial en recherche sismique au service des groupes pétroliers, notamment en sismique marine, entend « rationaliser » le nombre de ses partenaires maritimes. CGG a déjà créé une JV avec l’armateur norvégien Eidesvik Offshore en mai 2011.