Le projet d'établissement envisagé spécialise les hydros, celle du Havre devant perdre progressivement les trois premières années de formation. (dessin Gauthier)
Le projet d'établissement envisagé spécialise les hydros, celle du Havre devant perdre progressivement les trois premières années de formation. (dessin Gauthier)

Projet d’établissement de l’ENSM : les élus haut-normands protestent auprès de Jean-Marc Ayrault

Dans un courrier adressé le 30 septembre au Premier ministre, Alain Le Vern, président de Région (PS) et Edouard Philippe, député-maire UMP du Havre, s’agacent de ce qui semble se dessiner. « Le projet semblerait prévoir la disparition des formations de premier cycle pour l’établissement de notre territoire et envisagerait en compensation le développement d’activités de recherche et de formation continue. Si le principe de nouveaux enseignements a effectivement été évoqué le 27 juin, lors du dernier comité de pilotage consacré à la construction du nouveau bâtiment, il s’agissait de venir conforter les effectifs actuels et d’assurer la présence sur le site de près de 600 étudiants. Nous ne pouvons que nous étonner de l’annonce du départ des trois premières années de formation actuellement dispensées au Havre », écrivent-ils à Jean-Marc Ayrault.
 Ils demandent qu’un « travail de concertation soit mené avec élus et acteurs locaux impliqués avant toute présentation d’un projet pédagogique en conseil d’administration ».