Les préparatifs du catapultage du X-47B depuis le porte-avions "George Bush". Ce démonstrateur préfigure le drone de combat dont pourrait se doter l'US Navy. (Photo US Navy)
Les préparatifs du catapultage du X-47B depuis le porte-avions "George Bush". Ce démonstrateur préfigure le drone de combat dont pourrait se doter l'US Navy. (Photo US Navy)

Premier catapultage réussi d'un drone à partir d'un porte-avions américain

Le X-47B, un démonstrateur préfigurant le drone de combat dont pourrait se doter l'US Navy, a décollé le mardi 14 mai du pont du porte-avions George Bush. C'est la première fois dans l'histoire de l'aéronavale qu'un tel drone est catapulté avec succès d'un porte-avions.

Après avoir effectué quelques manœuvres au large des côtes de la Virginie, l'avion sans pilote s'est dirigé vers la base aéronavale de Patuxent River dans le Maryland, où il s'est posé 65 minutes plus tard.

Le drone à réaction X-47B n'a pas d'empennage arrière. La formule de l'aile volante, déjà employée sur les bombardiers B-2, accroît ses capacités furtives. Il a été conçu depuis 2007 par la firme américaine Northrop Grumman, qui construit également le drone d'observation Global Hawk.

L'appareil a une envergure de 19 mètres pour une longueur de 12 mètres. Son poids maximal au décollage atteint 20 215 kg. Ce n'est à ce stade qu'un démonstrateur et il faudra de nombreuses années de mise au point avant son entrée en service.

Ce vol intervient 103 ans après les débuts de l'aéronautique navale et le premier décollage d'un avion du croiseur américain USS Birmingham.

Des drones opèrent déjà à partir de navires de guerre. Mais il s'agit le plus souvent de drones hélicoptères, comme le MQ-8 Fire Scout américain ou le Camcopter S-100 autrichien, ou de mini-avions à hélice, comme le ScanEagle américain qui pèse une douzaine de kg.

EN VIDEO : le premier catapultage du drone X-47B