Au mois de juin 2013, le "MOL Comfort" s’était cassé en deux avant de couler alors qu’il naviguait dans l’océan Indien.
Au mois de juin 2013, le "MOL Comfort" s’était cassé en deux avant de couler alors qu’il naviguait dans l’océan Indien.

Perte du "MOL Comfort": du flambage constaté sur les sister-ships

Les inspections menées à la suite du naufrage du porte-conteneurs MOL Comfort ont constaté un phénomène de déformation dû au flambage affectant les tôles du bordé de fond sur ses sister-ships.Atteignant près de 20 millimètres en hauteur, ces déformations ont été observées au voisinage de la ligne de foi dans la partie centrale des navires.

C’est ce qu’indiquent les conclusions préliminaires de la société de classification ClassNK, chargée d’une enquête pour comprendre les raisons de l’avarie ayant conduit à la perte totale du navire. Au mois de juin 2013, le MOL Comfort s’était cassé en deux avant de couler alors qu’il naviguait dans l’océan Indien et traversait une zone de mauvais temps.

Cependant, il n’est pas établi à ce stade de l’enquête si le type de déformations observées sur les sister-ships a pu déclencher l’accident du MOL Comfort. Des travaux de renforcement pour accroître la résistance de la coque des sister-ships ont déjà eu lieu à titre de mesure de sécurité préventive.

En raison de la présence d’une entrée d’eau, ClassNK considère que la déchirure de la coque du MOL Comfort trouve son origine au fond de la partie centrale du navire. La résistance de la coque et la répartition des charges au moment de l’accident ont été évaluées pour comprendre comment la déchirure s’est produite et s’est propagée.

Avec l’aide des armateurs, des investigations structurales sont aussi menées pour déterminer si des déformations similaires se sont produites sur des grands navires porte-conteneurs ayant des plans différents de ceux du MOL Comfort.