À Marseille, plusieurs associations viennent d’écrire à la direction des Affaires maritimes pour s’opposer à la cession l’Hôtel des gens de mer du grand port méditerranéen. (photo DR)
À Marseille, plusieurs associations viennent d’écrire à la direction des Affaires maritimes pour s’opposer à la cession l’Hôtel des gens de mer du grand port méditerranéen. (photo DR)

Marseille : les associations sociales veulent préserver les Maisons des gens de mer

Peu à peu, les Hôtels des gens de mer (appellation des Maisons des gens de mer depuis qu’elles ont élargi leur clientèle aux voyageurs non marins), qui appartiennent soit à l’Énim soit à l’Association de gestion des institutions sociales maritimes, sont cédés. À Marseille, plusieurs associations viennent d’écrire à la direction des Affaires maritimes pour s’opposer à un tel projet pour l’Hôtel des gens de mer du grand port méditerranéen. Les associations de capitaines Afcan et Acomm, association du Mérite maritime, des amis des marins, des pensionnés et veuves de la marine marchande, des amis des marins corses, dénoncent un tel projet alors que la France, via diverses conventions internationales dont la toute récente MLC, est tenue de mettre à disposition des marins étrangers des structures d’accueil dans les ports. En outre, ces mêmes associations ont leur siège dans ladite Maison des gens de mer.