L’association environnementaliste Surfrider avait lancé une campagne « ban the bag » en 2013. (DR)
L’association environnementaliste Surfrider avait lancé une campagne « ban the bag » en 2013. (DR)

L’interdiction programmée des sacs plastique satisfait Surfrider

Ségolène Royal a profité de la « journée internationale sans sac plastique », le jeudi 3 juillet, pour rappeler l’introduction, la semaine précédente, d’un nouvel article de la loi sur la biodiversité, visant l’interdiction, au 1er janvier 2016, de l’utilisation des sacs plastique non réutilisables.

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie répond ainsi à une des principales revendications de l’association écologiste Surfrider Foundation, qui avait lancé, en mars 2013, une campagne sur le sujet. Celle-ci, qui se félicite de cet amendement, assure qu’elle reste mobilisée pour « s’assurer qu’il soit entériné par le Parlement français, et que cette première victoire en France constitue le socle d’une généralisation d’interdiction en Europe ». Elle a d'ailleurs lancé une nouvelle campagne, pour que les clients fassent pression sur les magasins.

La mesure sur les sacs plastique exclut les sacs compostables (pour compostage domestique) et biosourcés. C’est un des cinq amendements à la loi biodiversité introduits à la faveur du débat en commission. Trois autres concernaient l’usage des pesticides, le dernier étant l’interdiction du rejet des eaux de ballast sans traitement.

Le projet doit être discuté au parlement cet automne.