EN BREF Malouines : France 3 revient sur les révélations du « marin »

Quelle aide les industriels français de l’armement ont-ils apportée à la junte militaire au pouvoir en Argentine après l’embargo sur les ventes d’armes décidé par la France, le Canada, l’Allemagne, le 6 avril 1982, quatre jours après le débarquement des troupes argentines sur les îles britanniques ?

Sur cette guerre qui fit plus de 900 morts, précipita la chute de la junte et permit à Margaret Thatcher de renouer avec la popularité, France 3 diffusera, le vendredi 5 juillet à 22 h 30, un documentaire de 52 minutes.

Le réalisateur Olivier L. Brunet revient sur les révélations publiées par le marin dans ses trois éditions du 24 décembre 2010 au 7 janvier 2011. En trois volets, dans notre rubrique « mémoire de l’histoire », notre collaborateur Jean-Yves Brouard a en effet publié le témoignage exclusif d’un technicien de la société française Sagem.

Membre d’une équipe comprenant également des spécialistes de Dassault, Snecma, Thomson, Aérospatiale, Matra, il participait à la mise au point des Super Étendard que l’Argentine venait d’acheter cash à l’avionneur français. Faute d’instructions contraires, il a travaillé d’arrache-pied à achever la mise au point des systèmes permettant le tir des Exocet, ce qui sera achevé le 11 avril.

le marin avait, peu auparavant, publié plusieurs articles sur une thèse controversée quant aux dommages réellement subis par la Royal Navy. Nous évoquions, au conditionnel, la version étonnante de l'attaque contre le Sheffield : il n'aurait pas été attaqué à l'Exocet le 4 mai, thèse communément admise, mais par des bombes larguées par un avion, et ce, le 1er mai. C'est quand l'Hermès a été touché par un Exocet (le 4 mai), que les Anglais auraient préféré laisser croire que le navire pris pour cible était le Sheffield, qui flottait encore après avoir brûlé, pour cacher le fait que leur navire amiral, l'Hermes, aurait été touché par un Exocet. L'attaque du croiseur argentin General Belgrano, coulé par un sous-marin anglais le 2 mai, en représailles, et qui a causé tant de scandale à l'époque, s'expliquerait alors clairement. Une thèse qui est farouchement contestée par les Britanniques.

NB : Les différentes pages du "marin" peuvent être téléchargées en cliquant sur "download" en bas à gauche de la fenêtre où elles apparaisent.

Les Malouines by infomerlemarin

lesmalouines2.pdf by infomerlemarin