Ana Uggla, présidente de la fondation familiale Maersk, a baptisé le 14 juin le « Maersk McKinney Møller » au chantier Daewoo. (DR).
Ana Uggla, présidente de la fondation familiale Maersk, a baptisé le 14 juin le « Maersk McKinney Møller » au chantier Daewoo. (DR).

Le « Maersk McKinney Møller », plus grand porte-conteneurs du monde, baptisé en Corée

Ana Uggla, la plus jeune fille du patriarche de Maersk disparu l’an passé et présidente de la fondation familiale, a baptisé, le 14 juin au chantier Daewoo d’Okpo, le Maersk McKinney Møller, le plus grand porte-conteneurs du monde qui porte le nom de son père. Le navire est à peine plus long que le CMA CGM Jules Verne mais sa largeur plus importante lui permet d’embarquer 2 000 boîtes de plus.

Le premier des vingt porte-conteneurs dit triple E de Maersk Line (18 270 EVP) fera encore un mois d’essais en mer et entamera son voyage inaugural le 15 juillet à Busan sur le service AE10 qui touche, en venant d’Asie, Tanger, Rotterdam, Bremerhaven, Aahrus, Göteborg et Gdansk.

Les dirigeants de Maersk Line ont indiqué que pour ne pas déstabiliser le marché déprimé Asie-Europe, le nouveau navire sera exploité pendant six mois à une capacité réduite à 14 300 EVP, la taille de la série E (Emma Maersk), les plus gros navires du groupe actuellement.