Le flotteur en béton, baptisé Damping Pool, a été conçu par la société Idéol. (Image DR)
Le flotteur en béton, baptisé Damping Pool, a été conçu par la société Idéol. (Image DR)

Le Croisic accueillera la première éolienne flottante de France

La France devrait être à la fin 2015 le 4e pays dans le monde à avoir une éolienne flottante en service, après la Norvège, le Portugal et le Japon.

Le démonstrateur sera installé, au troisième trimestre 2015, sur le site d’expérimentation en mer Sem-Rev, mis en place au large du Croisic par l’École centrale de Nantes.

Le projet réunit 7 partenaires, dont l’espagnol Gamesa, qui fournira la turbine de 2 MW et le français Idéol. Cette société de La Ciotat, par ailleurs associée au groupe biterrois Quadran dans le cadre du développement d’une ferme éolienne offshore de 500 MW en Méditerranée, a conçu le flotteur.

Les autres partenaires sont l’université de Stuttgart, soutenue pour les activités de monitoring, pour les études d’impact environnemental et la communication par Fraunhofer-Iwes et le groupe RSK (biologie marine), et Zabala, société de conseil.

La construction de ce flotteur en béton, baptisé Damping Pool, sera réalisée « sur le port de Saint-Nazaire par un grand groupe de génie civil français », indique Paul de La Guérivière, le cofondateur d’Idéol.

L’expérimentation est prévue, elle, pour durer deux ans.