Le capitaine Francesco Schettino a vu sa demande de peine négociée rejetée. (Photo DR)
Le capitaine Francesco Schettino a vu sa demande de peine négociée rejetée. (Photo DR)

Le capitaine du "Costa Concordia" sera bien jugé

Le parquet a rejeté la proposition d'une peine négociée avec le capitaine Francesco Schettino, commandant du Costa Concordia, dont le naufrage près de l'île du Giglio, au large de la Toscane, a fait 32 morts en janvier 2012.

Le capitaine Schettino est notamment accusé d'homicides involontaires et d'abandon de poste. Il a reconnu avoir commis des erreurs mais affirme qu'il n'est pas le seul responsable du naufrage.
Le parquet a déclaré recevable la demande de peines négociées pour les cinq autres personnes mises en cause - quatre officiers du Costa Concordia et le responsable des situations de crise au sein de la compagnie propriétaire du navire, Costa Croisières. Le président du tribunal de Grosseto rendra sa décision sur ces cinq demandes d'ici la fin de la semaine.

Le parquet a en revanche refusé un tel accord avec Schettino, qui avait proposé de purger une peine de trois ans et quatre mois de prison. Il a estimé que le commandant du navire, contrairement aux cinq autres accusés, avait joué un rôle central dans le drame.

L'avocat de Schettino, Francesco Pepe, a précisé qu'il avait déposé une demande de peine négociée pour son client uniquement parce que les cinq autres accusés avaient fait ce choix. "Maintenant, nous irons donc au procès, comme nous le voulions dès le départ, pour que toute la lumière soit faite sur ce qui s'est réellement passé", a-t-il dit.

La compagnie Costa Croisières a été condamnée le mois dernier dans cette affaire à une amende d'un million d'euros au terme d'une procédure négociée.