Le navire ravitailleur "Frankfurt am Main", l'une des deux unités de la classe Berlin de la marine allemande. (Photo: Bundeswehr/Sophie Fiebeler)
Le navire ravitailleur "Frankfurt am Main", l'une des deux unités de la classe Berlin de la marine allemande. (Photo: Bundeswehr/Sophie Fiebeler)

Des navires ravitailleurs de conception allemande pour la marine canadienne

Dimanche 2 juin, le gouvernement canadien a annoncé que le design de ThyssenKrupp Marine Systems Canada avait été retenu de préférence à celui de BMT Fleet Technology pour le renouvellement de sa flotte de navires ravitailleurs.

Le gouvernement canadien a privilégié l'option d'un design déjà existant pour des raisons de coût. Le navire proposé par ThyssenKrupp est identique aux ravitailleurs allemands de la classe Berlin. "On va regarder certains aspects, certains systèmes de défense qu'on va modifier, mais la conception du navire en lui-même va rester la même", a indiqué le contre-amiral Pat Finn, chef d'état-major du groupe des matériels des Forces armées canadiennes, au site Internet 45e Nord.

La construction sous licence de ces navires ravitailleurs sera confiée au chantier Vancouver Shipyards Co. Ltd, qui fait partie du groupe Seaspan. La cible du programme est de deux ou trois navires. Pour le Canada, il s'agit de remplacer ses deux navires actuels, le NCSM Preserver et le NCSM Protecteur, âgés de 45 ans et dont les coûts d'exploitation vont croissant.

L'Allemagne dispose de deux navires ravitailleurs de la classe Berlin. Mis en service en 2001 et 2002, il s'agit de bâtiments de 173 mètres de long pour un déplacement à pleine charge de 20 240 tonnes.

Leur capacité de transport est de 84 conteneurs EVP, 9 540 tonnes de gazole, 450 tonnes d'eau, 280 t de pièces détachées, 160 t de munitions. Ils disposent d'une plateforme et d'un hangar pour deux hélicoptères de type Sea King ou NH 90. Leur équipage se compose de 149 marins. Ils peuvent aussi accueillir 94 passagers.