Le calendrier présenté par Jean-Yves Le Drian revient à différer la livraison de trois des 9 premières Fremm prévues avant 2020. (DR)
Le calendrier présenté par Jean-Yves Le Drian revient à différer la livraison de trois des 9 premières Fremm prévues avant 2020. (DR)

Le calendrier présenté par Jean-Yves Le Drian implique un étalement du programme Fremm

Jeudi 20 juin à bord du BPC Dixmude à Toulon, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, à Toulon, a présenté à la Marine nationale les tenants et aboutissants du nouveau Livre blanc, succédant à celui de 2008. Une intervention placée sous le signe des restrictions budgétaires, avec un objectif de 24 000 nouvelles suppressions de postes dans les armées, sans précision pour la Marine seule.

En ce qui concerne les capacités, le ministre breton a confirmé le maintien des grands programmes (la seule réduction nette étant l’annulation du quatrième BPC. Mais avec une nuance de calendriers, sur les onze Fremm, bel et bien maintenues, il annonce six livraisons avant 2019 alors que l’on indiquait auparavant neuf frégates avant 2020. S’il se confirmait, cela serait – annoncé sans l’être vraiment – un étalement du programme en bonne et due forme.

Le discours du ministre a conforté les grandes lignes de l’activité actuelle de la Marine : maintien de la dissuasion, capacité de procéder simultanément à deux déploiements dans la durée. Une inflexion cependant : le contrat opérationnel de la Marine distinguera les missions qui sont permanentes et celles qui ne le sont pas.

Le ministre en appelle donc à la souplesse d’emploi des moyens, à l’utilisation de bâtiments légers recourant au futur missile anti-navire léger pour la protection des côtes plutôt qu’aux frégates, à la mutualisation des capacités avec des partenaires étrangers.

Le développement de la Fremm anti-aérienne est annoncé dans la prochaine loi de programmation militaire (2014-2019), tout comme celui de la future frégate de taille intermédiaire, la refonte à mi-vie du Charles de Gaulle, la modernisation de la force de guerre des mines, les unités logistiques, la rénovation des Atlantique 2.