Accueil > Détail

Revenir

Île de Ré : un projet de réimplantation du homard

Un suivi scientifique de l’évolution du homard jusqu’à sa taille adulte, atteinte à l’âge de 4 à 5 ans sera effectué (photo Ingrid Godard).

Le homard va être réimplanté à l’île de Ré, où il a quasiment disparu en 30 ans. Pour près de 10 000 euros, 2 000 à 2 500 bébés homards de trois mois seront achetés à une écloserie britannique et réintroduits à la pointe nord de l’île.

Chaque été, durant 5 ans, les plongeurs renouvelleront le dépôt, à la main, des petits crustacés sur des fonds sableux propices à leur développement. Un suivi scientifique sera effectué sur 4 à 5 ans, le temps que les homards atteignent la taille adulte.

Financé par l’écotaxe, ce projet « J’adopte mon homard » propose de parrainer l’un d’eux. Il ne vise pas à reconstituer une ressource exploitable à la pêche (il n’y a plus aujourd’hui qu’un seul caseyeur sur l’île) mais à sensibiliser la population aux enjeux environnementaux, et il s’inscrit dans la logique du futur parc marin des Pertuis.

À lire dans le marin du 25 janvier.


Lire l'article dans...

Articles liés

Trois nuits de plus pour la pêche à la civelle en Loire
Bonne dernière pêche de civelles en Vilaine
Semis de coquilles Saint-Jacques en baie de Quiberon
Quotas atteints et marché déprimé : la pêche à la civelle à l’arrêt
Des zones favorables à l’éolien posé et flottant identifiées devant la Vendée
Le homard du Cotentin et de Jersey s’affiche « pêche durable »

Lister plus d'articles