Le chantier Alubat, au Château-d'Olonne (Vendée) poursuivra son activité de construction de voiliers en aluminium, mais avec moins de la moitié de son effectif. (photo Jean-Marie Le Provost)
Le chantier Alubat, au Château-d'Olonne (Vendée) poursuivra son activité de construction de voiliers en aluminium, mais avec moins de la moitié de son effectif. (photo Jean-Marie Le Provost)

37 salariés seront licenciés dans le cadre de la reprise d'Alubat, spécialiste du voilier en alu au Château-d'Olonne

Le 6 décembre, le tribunal de commerce de La-Roche-sur-Yon a tranché entre les deux offres de déposées pour la reprise du chantier Alubat, au Château-d'Olonne (Vendée), connu pour ses gammes Ovni et Cigale. La première émanait de Jérôme Laguette et prévoyait de conserver quinze postes. La seconde proposition a été présentée par Michel Pépin, un client du chantier associé à Jean-Claude Joly, patron de la société Kolys, fabricant de fermetures industrielles du sud-Vendée. Ce tandem a mis 150 000 euros sur la table pour racheter la société. Et il a réussi à rassembler des actionnaires pour poursuivre l’aventure du constructeur du Château-d’Olonne. La nouvelle équipe prévoit de supprimer 37 postes et conserve sa confiance au directeur, Philippe Aupinel qui avait repris l’affaire en 2002.