Le chantier du terminal Dunkerque LNG avance selon le calendrier établi. (Photo : Alain Simoneau)
Le chantier du terminal Dunkerque LNG avance selon le calendrier établi. (Photo : Alain Simoneau)

GNL : le belge Fluxys seul en piste pour Yamal LNG

Le logisticien gazier belge Fluxys, opérateur du terminal de Zeebrugge et d’un réseau important de gazoducs européens, est à présent le seul interlocuteur du projet russe Yamal LNG pour la création d’une plate-forme de transbordement en Europe occidentale. La signature le 4 avril d’une convention de coopération entre ces deux partenaires, confirmée aujourd’hui, aboutit donc à l’éviction totale de Dunkerque LNG de ce projet.

« Si nous parvenons à attirer des opérations de transbordement au terminal Zeebrugge LNG, cela représentera un important projet pour Fluxys et le port de Zeebrugge », confirme Walter Peeraer, directeur général de Fluxys. Cela demandera « un investissement considérable » qui, toutefois, n’est pas décidé. Actionnaire à 20 % de Yamal LNG, Total n’envisage, a indiqué son président Christophe de Margerie fin septembre, ni remise en cause ni retard au projet.

Fluxys est aussi actionnaire à 25 % de Dunkerque LNG et détient 49 % de Gaz-Opale, la société d’exploitation du terminal en cours de mise en place, aux côtés de Dunkerque LNG (51 %). Sans parler d’intégration, pour des raisons administratives et de morcellement des marchés du gaz, prévient Marc Girard, directeur général de Dunkerque LNG, il est plus que probable que les deux structures seront amenées à coopérer.