Une usine chimique d'absorption sépare le CO2 des fumées. Le CO2 capté est alors dirigé vers une unité de liquéfaction. DR
Une usine chimique d'absorption sépare le CO2 des fumées. Le CO2 capté est alors dirigé vers une unité de liquéfaction. DR

Émissions de carbone des navires : jusqu'à 65 % de réduction grâce à un nouveau procédé de captage

La société de classification Det Norske Veritas vient de dévoiler une étude portant sur un nouveau procédé de captage et de stockage du CO2 destiné aux navires. Il permettrait de réduire jusqu'à 65 % leurs émissions de carbone.

Une usine chimique d'absorption sépare le CO2 des fumées. Le CO2 capté est alors dirigé vers une unité de liquéfaction. Enfin, deux réservoirs permettent de stocker le CO2 liquide, qui est déchargé dans un port disposant des installations adéquates.

" Les résultats montrent que le concept est techniquement faisable et capable de réduire jusquà 65 % les émissions de CO2 des navires, souligne les promoteurs du procédé. Pour un tanker VLCC, cela correspondrait à la capture de plus de 70 000 tonnes de C02 par an, les transformant d'émissions en produit commercialisable."

Les émissions de carbone des navires sont estimées à plus d'un milliard de tonnes par an, soit 3 % des émissions globales, et pourraient atteindre 2 à 3 milliards de tonnes en 2050.