Du fait de la pression des États d'Asie, le nouveau règlement européen sur le recyclage des navires a renoncé à proscrire explicitement le "beaching". (Photo DR)
Du fait de la pression des États d'Asie, le nouveau règlement européen sur le recyclage des navires a renoncé à proscrire explicitement le "beaching". (Photo DR)

Démolition des vieux navires: le nouveau règlement européen ne bannit pas explicitement le "beaching"

Un accord européen sur le recyclage des vieux navires vient d’être trouvé. Jeudi 27 juin, le Conseil européen est parvenu à un compromis avec le Parlement européen sur la proposition de règlement élaborée par la Commission. Une fois approuvé formellement, ce règlement européen concernera les navires battant des pavillons européens qui représentent 15% de la flotte mondiale.

Ce règlement européen vise à améliorer les conditions de démolition des vieux navires dans les chantiers de recyclage, principalement asiatiques. Mais il ne bannit pas explicitement le "beaching", c'est-à-dire la pratique consistant à échouer les navires sur une plage pour les déconstruire. Il prévoit seulement que les navires européens devront être démantelés dans des chantiers "utilisant des structures fixes".

Le nouveau règlement reprend les termes de la Convention de Hong Kong de 2009 "pour le recyclage sûr et écologiquement rationnel des navires". Une liste européenne recensera les chantiers agréés, seuls habilités à recevoir des navires battant un pavillon européen. Ce mécanisme doit inciter les chantiers à se moderniser pour atteindre un certain nombre de standards.

De plus, le règlement prévoit que les navires devront conserver à leur bord un inventaire des matières dangereuses. Cette mesure doit aider les chantiers à les démanteler de manière sûre.

Les États d'Asie où sont démolis la grande majorité des navires menaçaient de ne pas ratifier la Convention de Hong Kong si l'Union européenne interdisait la pratique du "beaching".