15 000 ouvriers travaillent sur le chantier de démolition de navires de Gadani. (Photo Shipbreaking Platform/Tomàs Halda 2010)
15 000 ouvriers travaillent sur le chantier de démolition de navires de Gadani. (Photo Shipbreaking Platform/Tomàs Halda 2010)

Démolition de navires: quatre morts en deux jours sur le chantier de Gadani, au Pakistan

Quatre ouvriers ont trouvé la mort en l'espace de deux jours sur le chantier de Gadani, au Pakistan, l'un des principaux sites mondiaux de démantèlement de navires. C'est ce qu'indique le site internet pakistanais The News en précisant que les décès survenus le 30 juin et le 1er juillet sont dus à l'absence de premiers secours d'urgence et d'installation médicale sur le site.

Les décès sont consécutifs à deux accidents distincts. Un ouvrier a d'abord glissé sur le pont d'un navire et a effectué une chute mortelle dans un réservoir. Puis, le 30 juin, une bonbonne de gaz a explosé sur un autre navire, tuant sur le coup un ouvrier et en blessant grièvement deux autres. Ceux-ci sont décédés des suites de leurs blessures le lendemain dans un hôpital privé de Karachi.

Le chantier de Gadani est l'un des principaux sites mondiaux de démolition de navires avec ceux d'Alang, en Inde, et de Chittagong, au Bangladesh. Les navires y sont démantelés suivant la méthode du "beaching". Ils sont désossés après avoir été échoués sur la plage à marée haute. Le chantier, qui s'étend sur une dizaine de kilomètres de plage, se situe à 50 kilomètres au nord-ouest de Karachi.

Une source syndicale citée par The News précise que 15 000 ouvriers travaillent aujourd'hui à Gadani. Selon cette source, ils ne disposent pas d'équipements de sécurité et il n'existe qu'une seule ambulance pour l'ensemble du chantier.