La bagarre, épique, entre la SNCM et Corsica Ferries connaît un nouveau rebondissement avec la remise en cause de la future DSP. (photo Thibaud Teillard)
La bagarre, épique, entre la SNCM et Corsica Ferries connaît un nouveau rebondissement avec la remise en cause de la future DSP. (photo Thibaud Teillard)

Corse : la future DSP déclarée infructueuse, nouveau coup de théâtre pour la SNCM

Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de la Corse, a révélé, le 14 mai au détour d’une question posée au gouvernement sur l’avenir de la SNCM, que l’appel d’offres de délégation de service public en cours de négociation était infructueux.

« Aujourd’hui, la première phase de la procédure d’attribution de la délégation de service public s’achève sans qu’aucun candidat n’ait remis une offre légalement et financièrement acceptable : elle sera donc déclarée infructueuse et nous relancerons les négociations avec l’ensemble des candidats », a déclaré le député radical de gauche de Haute-Corse qui évoque la nécessité, pour la SNCM, « d’un projet industriel sérieux qui permettra d’affecter quatre navires mixtes au service public de la Corse et de trouver une autre vocation au reste de la flotte ».

Un nouveau coup de théâtre dans le dossier SNCM et le bras de fer en cours avec Veolia, désormais contraint de revoir ses ambitions à la hausse. Cette DSP était pourtant en phase de négociation finale avec le duo SNCM-Compagnie méridionale de navigation, actuels titulaires du contrat. L’Office des transports de la Corse avait choisi de mener avec eux des négociations exclusives après avoir écarté l’offre, jugée incomplète, de Corsica Ferries. Tous les prétendants vont donc devoir reformuler un dossier pour une DSP 2014-2023, l’actuelle risquant très probablement d’être prolongée pour assurer la continuité du service de base.

En lire plus dans le marin à paraître demain vendredi (disponible en ligne ce soir).