Pour surveiller l'océan Indien, la société toulousaine utilise les capacités du satellite canadien Radarsat-2. (Image DR)
Pour surveiller l'océan Indien, la société toulousaine utilise les capacités du satellite canadien Radarsat-2. (Image DR)

CLS développe sa surveillance satellitaire de l'océan Indien

En 2014, la Commission de l'océan Indien se dote d'un outil moderne, performant et dissuasif qui a fait ses preuves avec le système de surveillance satellitaire proposé par CLS (Collecte Localisation Satellites) afin de repousser les pêcheurs braconniers hors de ses frontières (1).

La France avait déjà franchi le pas d'abord pour la surveillance de sa zone sous juridiction dans les Terres australes et antarctiques françaises, puis il y a un an autour des îles Éparses. La société toulousaine étend sa nasse satellitaire à l'ensemble des zones maritimes de la COI soit 2,5 fois la Méditerranée. En prime, elle met en place un système d’information régional d’échanges permanents des positions des bateaux de pêche (données VMS – Vessel Monitoring System).

C'est le système régional Sigma qui va bénéficier d'une subvention de 360 000 euros de la COI. Madagascar, après des années d'instabilité politique, vient de signer le protocole d'accord le 14 février dernier. Madagascar est notamment dotée d'un centre de surveillance (Antananarivo et Majunga) disposant des derniers moyens et de deux patrouilleurs.

Ceci intervient dans le cadre du plan de lutte contre la pêche illicite en place depuis 2007 sur une zone de 5,5 millions de km2. Les enjeux sont énormes pour la préservation d'une ressource (thon principalement) régulièrement mise en cause par les pêcheurs braconniers.

Grâce à l'Union européenne, qui a investi 12 millions d'euros dans ce programme, les cinq états membres de la COI ont enclenché une coopération fructueuse avec des missions de surveillance conjointes. 35 opérations ont été menées de 2007 à mi-2013 avec l'arraisonnement de deux navires et dix procès-verbaux d’infraction dressés.

(1) La COI regroupe cinq Etats la France (Réunion et Mayotte), les Comores, Maurice, Madagascar et les Seychelles.