Accueil > Détail

Revenir

Deuxième appel d’offres éolien : Neoen Marine s’associe à GDF Suez et EDP Renewables

Le consortium que rejoint Neoen Marine s’équipera en éoliennes Areva (DR).

Le consortium mené par GDF Suez pour répondre au deuxième appel d’offres pour l’éolien en mer se précise : après EDP Renewables, qui s’était déclarée en juillet, la société Neoen Marine a annoncé sa participation le lundi 23 septembre.

Neoen Marine, société spécialisée dans le développement de projets d’Énergie marine renouvelable créée en 2008, appartient à la Caisse des dépôts (20 %) et à Neoen, groupe lui-même contrôlé par Jacques Veyrat, ancien directeur de Louis Dreyfus Armateurs puis du groupe de négoce Louis Dreyfus, qu’il a quitté en 2011.

Neoen Marine a été associé, lors du premier appel d’offres, au dossier du consortium Ailes marines (Eole Res et Iberdrola), retenu en baie de Saint-Brieuc. Ici, la société détiendra 10 % du consortium, GDF Suez en détenant 47 % et EDP Renewables 43 %. Pour le matériel, le consortium s’appuyera sur un partenariat industriel avec Areva.

Lancé en janvier, l’appel d’offres porte sur deux champs de 480 à 500 MW chacun, au large du Tréport et des îles vendéennes d’Yeu et Noirmoutier. Les offres doivent être remises fin novembre à la commission de régulation de l’énergie.

Deux autres consortiums devraient être sur les rangs : celui, officiellement déclaré unissant EDF et WPD, avec des turbines Alstom et celui annoncé par Nass&Wind, qui devrait être équipé par Siemens.